Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 avril 2016 2 12 /04 /avril /2016 06:51

L’irresponsabilité transhumaniste

Symbolisé par H+, c'est-à-dire l’humanité augmentée, le transhumanisme est un mouvement qui prône l’utilisation des sciences et techniques pour améliorer les capacités physiques et mentales des êtres humains. Le but avoué des transhumanistes est tout simplement d’atteindre l’immortalité.

L’idée est née dans les années 1950, et relevait plutôt de la science fiction, mais avec les progrès fulgurants de la biologie, de l’informatique, des sciences cognitives et des nanotechnologies, elle a commencé à apparaître comme possible et dans les années 1980, des recherches sérieuses ont été lancées. Où ? Aux Etats-Unis, évidemment.

Le but des grandes sociétés (Google, Apple, Facebook, Amazon, IBM…) qui financent et poursuivent ces recherches ne s’embarrassent pas d’éthique mais recherchent des profits immédiats, comme à leur habitude.

Il faut distinguer deux buts dans ces recherches, la robotisation du monde, et l’augmentation de l’humain.

La robotisation est déjà notre présent. Les recherches sur l’IA (Intelligence Artificielle) ont fait de grands progrès, comme en témoignent les victoires récentes d’une machine qui a battu le champion du monde de go, non pas, comme pour les échecs en passant en revue toutes les parties possibles, mais en apprenant à « penser le go ». Il s’agit bien sûr de concevoir des robots capables de remplacer les hommes. Les robots travaillent 24 heures sur 24, et ne font pas grève. Pourtant ce remplacement de l’homme par la machine se fait très souvent au détriment de l’homme, contrairement à ce qui est mis en avant. Dans l’agriculture, la mécanisation a abouti à une catastrophe humaine et environnementale. Dans les usines, les robots censés éviter aux hommes les tâches difficiles a finalement donné le travail à la chaîne, abrutissant et désocialisant. Le trading haute fréquence où des milliers d’achats et ventes d’actions se passent en une fraction de seconde, échappant bien souvent à la volonté même des concepteurs des programmes, est capable de créer des crises financières aux conséquences bien réelles sur les populations. L’omniprésence des machines dans nos vies, que ce soit au travail ou à la maison ne soulève pas beaucoup de débats. En plus de la recherche du profit immédiat, il y a sûrement aussi une volonté d’asservissement de l’homme en le rendant dépendant, et cela mériterait un autre débat.

Les recherches sur l’augmentation de l’homme et sur son immortalité relèvent, elles, d’une autre logique, l’égoïsme et la mégalomanie des superpuissants. Ces quelques très riches qui pensent que tout peut s’acheter, même la vie. Ils trouvent anormal d’avoir en commun avec les autres pauvres humains de devoir vieillir et mourir. Ils valent mieux que cela ! Bien sûr, ces recherches doivent officiellement profiter à toute l’humanité. On sait comment la médecine et le progrès profitent déjà au plus grand nombre, y compris aux Etats-Unis où des millions de gens n’ont pas accès aux soins…

Et les conséquences de leur délire ne les intéressent absolument pas. Lors d’une émission consacrée au sujet sur France Inter, un auditeur s’est inquiété à juste titre de l’effet de l’immortalité sur le nombre d’individus sur la planète, quand on sait que nous avons déjà du mal à nourrir tout le monde. Le généticien invité à répondu que ce qui arriverait dans 100 ou 200 ans ne l’intéressait pas. Tout est dit. La même logique est à l’œuvre dans le nucléaire.

Ceux qui dirigent le monde sont totalement irresponsables !

Colombe

Partager cet article

Repost 0
Published by front-de-gauche-remiremont
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de front-de-gauche-remiremont
  • Le blog de front-de-gauche-remiremont
  • : Le front de gauche en action sur la circonscription de Remiremont
  • Contact

Recherche