Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 septembre 2015 6 19 /09 /septembre /2015 19:16

Accueillons les migrants, c'est bon pour l'économie et pour le moral

La valse hésitation des pays européens face à l'afflux des réfugiés fait peine à voir. On a tout d'abord tout fait pour les ignorer, en renforçant discrètement les contrôles pour tenter de les empêcher d'arriver. Peine perdue évidemment. Il a bien fallu admettre qu'il fallait faire quelque chose, mais là, toujours la même frilosité de la part des pays européens qui, une fois de plus ont fait la démonstration que l'Union Européenne était incapable de solidarité, même interne. La montée des mouvements d'extrême droite a complètement tétanisé les politiques, qui, pour caresser leur électorat potentiel dans le sens du poil, en rajoutent toujours dans le rejet de l'autre. Il fallait les faire disparaître de Calais, de Paris, de partout, les parquer ailleurs, les laisser en Italie, en Grèce, mais surtout pas chez nous. La France ne peut pas accueillir toute la misère du monde, n'est-ce-pas ?

Et puis Angela Merkel a jeté un pavé dans la mare : il était indigne de se comporter ainsi. Il fallait les accueillir. Compassion sincère ou simple calcul au vu de la démographie allemande qui aura besoin de jeunes bras pour financer ses retraites ? Laissons-lui le bénéfice du doute. Toujours est-il que cela a sérieusement embarrassé les autres pays qui se sont sentis soudain honteux de leur attitude. Une photo choc là dessus, et la population elle-même s'y est mis et s'est pressée pour accueillir un migrant à la maison… Les gouvernements ont donc fait quelques déclarations généreuses (mais avec un sourire un peu forcé quand même), en s'engageant à accueillir un certain nombre de réfugiés. Effort bien insuffisant.

Et l'Allemagne provoque un nouveau coup de théâtre dimanche soir : trouvant que les autres pays ne participent pas suffisamment à l'accueil, elle décide de fermer ses frontières. Là encore, est-ce la véritable raison, difficile à dire, mais on ne peut pas lui donner tort. C'est un fait que l'effort européen est assez pitoyable.

Pourtant les raisons ne manquent pas d'accueillir ces hommes et ces femmes. La simple humanité. Leur culture, ou leur envie de vivre après les épreuves qu'ils ont subies... Mais comme cela ne suffit pas apparemment, on peut y ajouter un argument : l'argument comptable, (pas suffisant bien sûr puisqu'il mènerait à expulser tous nos concitoyens moins productifs, les malades, vieux ou handicapés), mais qui devrait convaincre ceux qui focalisent pathologiquement sur les migrants qui viennent manger notre pain.. Les migrants, qu'ils soient réfugiés politiques ou migrants économiques ( parce que c'est aussi pénible cette différence : on a le droit de venir si l'on fuit les combats ou la persécution, mais pas si l'on fuit la faim. Tous ces gens risquent la mort en traversant la Méditerranée, ils ne le font pas de gaieté de coeur, et quelques soient les raisons qui les poussent à cela, elles sont sûrement légitimes..), tous ces migrants donc, sont une valeur ajoutée, ils enrichissent aussi l'économie des pays dans lesquels ils arrivent.

Une étude de l'ONU dans soixante-quatorze pays a montré que quand l'immigration augmente la population active d'un pays de 1 %, le PIB augmente aussi de 1 %. Bref, les immigrés n'appauvrissent pas les pays d'accueil. On oublie trop souvent que les immigrés sont aussi des travailleurs et des consommateurs. On peut schématiser cela en disant qu'ils créent leur emploi. En France comme ailleurs.

De plus, une étude menée par le ministère des affaires sociales a fait le bilan de ce que rapportent et coûtent les immigrés. En moyenne, ils perçoivent plus de prestations sous conditions de ressources. Normal, ils sont plus pauvres que la moyenne. Par contre, étant sous-représentés dans les catégories les plus coûteuses des jeunes et des vieux, ils pèsent moins sur les prestations sociales. En fin de compte, globalement, les cotisations payées sont légèrement supérieures aux prestations reçues, on peut donc dire que l'impact de l'immigration sur les budgets sociaux et plus généralement sur l'économie est plutôt positif. Cela fait du bien de le rappeler.

N'ayons pas peur.

Colombe88@laposte.net

Colombe

Partager cet article

Repost 0
Published by front-de-gauche-remiremont
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de front-de-gauche-remiremont
  • Le blog de front-de-gauche-remiremont
  • : Le front de gauche en action sur la circonscription de Remiremont
  • Contact

Recherche